Pourquoi tant d’enthousiasme pour une web-série? Qui n’est en fait qu’une opération de brand content de plus?

Tout d’abord, parce que même si il s’agit d’une web-série de marque, réalisée par une agence de publicité, le format est totalement à un visionnage digital.

Il en est de même avec le rythme donné aux textes très drôles, qui ont comme référentiel la série de Canal + Bref. Pour Alexandre Hervé, Directeur de la Création de l’agence de DDBBref est écrite sur un format publicitaire. Donc pour écrire Les Dumas, le travail a été d’écrire des scripts avec une dynamique publicitaire.

A chaque plan, nous savons qu’il va se passer quelques choses de drôle. Chaque épisode est donc une multitude de saynètes comiques distillant à la perfection les avantages de Bouygyes Telecom et ses nombreux services. Cette rythmique très rapide permet de jamais avoir envie de zapper, passer à autre chose. Et surtout, nous avons, comme Bref, envie de revoir les épisodes plusieurs fois.

Vous vous rencontrez tous dans ces textes parfaits et ces personnages de la famille Les Dumas (une famille comme les autres?)

Mais d’où vient finalement cette tonalité?

Est-ce que cela est du aux talents du copy? Est-ce que cela est du aux talents du planneur stratégique qui a travaillé sur l’idée de cette web-série?

Nous savons que DDB prône le Consumer Behavior Marketing.

Technique que j’essaye d’appliquer quotidiennement depuis déjà le temps où j’avais monté la fine équipe de KultuR U (où nous faisions de la prose sans le savoir, où presque puisque nous avions notre maître Ioda Jean-Louis Gusiew pour nous guider).

Ce Consumer Behavior Marketing permet de s’appuyer sur des insights forts servant à guider la création dans une approche consumer centric, être le plus en phase avec les attentes des Individus pour leur offrir des contenus, opérations, expériences riches, pertinentes.

Par conséquent, lorsque nous voyions le travail réalisé par les romanciers, les scénaristes de films, de séries, nous remarquons que leur travail est souvent d’observer les situations concrètes de la rue, les gens, … et s’en servir pour écrire les meilleurs textes possibles.

Ce qui est d’ailleurs un peu ce qu’est / devrait être le travail des planneurs ou des créatifs?

Donc ici, l’idée vient-elle des créatifs ou des planneurs?

Enfin, le seul bémol que je trouve à cette magnifique web série, dont nous attendons les 8 autres épisodes pour cette saison 1, c’est qu’il manque une dimension d’engagement sociale.

Le crowd sourcing ou l’interactivité seraient essentiels dans les prochaines saisons afin de générer encore plus de conversationnel autour de la marque. Je propose aux équipes de DDB de s’appuyer sur la série complètement oubliée de TF1 (1988) Salut les Homards où le cours de l’écriture des épisodes était écrit par les téléspectateurs.

  1. Ping: Les Dumas | We Like We Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :