Cela faisait fort longtemps que je n’avais pas acheté un jeu vidéo dans un magasin, la dernière fois ca devait être pour un jeu de super nintendo… Il y a quelques temps, j’ai donc passé les portes d’un magasin Game pour un achat coup de coeur et je me suis laissé piéger par la carte de fidélité gratuite…dans le doute on ne sait jamais. J’ai ainsi été assommé de questions par le vendeur qui déroulait gentiment le questionnaire de son terminal. 20 questions aussi génériques qu’hyper pointues, du genre est-ce que je m’intéresse à l’actualité des jeux vidéos PC ou console, si je suis fan de la saga Star Wars ou si j’étais amoureux de la princesse d’un jeu vidéo au nom inconnu. Pour m’en sortir et accélérer cet interrogatoire digne des call center SFR, j’ai décoché que j’étais un gamer sur le retour et que je voulais juste avoir mon jeu!

Cette petite anecdote pour simplement indiquer que le jeu vidéo est véritablement un énorme business (enfoncer des portes ouvertes ça n’a jamais fait de mal). Sans parler de la CRM implacable dont j’ai été la proie, les éditeurs et le marketing envoient vraiment du bois!

J’ai donc eu une attention toute particulière pour cette campagne mobile menée avec brio par l’agence Biborg. Je les suis depuis un moment et ce qui est assez remarquable c’est qu’ils ne doutent de rien. Ils osent des campagnes display avec des call to action très créatifs, très visuels et très impactant tant pour les marques que pour les internautes pris dans les filets de leurs masthead youtbe et flash transparent, expand, j’en passe et des meilleurs. Enfin je passe, je passe, pas tout à fait, parce que les Tennismen du display s’attaquent désormais au mobile. Comme ils ne doutent vraiment de rien, en plus de s’attaquer a ce marché juteux, ils décident de lancer leur propre format : le shake to expand.

Mis en place en partenariat avec les équipes de MediaMind et Hi-Media, un interstitiel vidéo simule  l’attaque de la page d’accueil de l’application iPhone de jeux-vidéo.com puis un call to action invite à « secouer » (oui comme l’Orangina) le téléphone pour visionner le trailer et télécharger l’application l’application iPhone de Ghost Recon. Ah bon? Vous pensez vraiment que les mobinautes, aussi geeks qu’ils soient vont secouer leur Iphone pour être exposé à de la pub? J’y crois pas…sauf que d’après mes informations le taux de « secoue secoue moi » fonctionne  plutôt très bien, le secret parait il, est dans l’interaction avec l’utilisateur…je me disais bien.

Alors en cette période de Roland Garros, les annonceurs vont ils se lancer en masse dans le format « shake to expand » au risque de filer des « display elbow » au consommateur?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :