L’instabilité politique qui règne au Maghreb et au Proche-Orient ces derniers temps donne du fil à retordre aux Offices du tourisme locaux, qui tentent de maintenir à flot le flux de touristes dans ces régions. 

Récemment une campagne de l’Office du tourisme tunisien avait suscité la polémique en rebondissant de façon peu délicate sur les troubles que connaissait le pays :

C’est aujourd’hui au tour d’une campagne de l’Office du tourisme libanais de se retrouver pointée du doigt. 

Orchestrée par BBDO Beirut, cette dernière cible les touristes occidentaux en évoquant « blues du Liban » de retour de vacances. Les médias libanais se sont même vus mis à contribution puisqu’ils diffusent gratuitement la campagne.

Assez banale en apparence, elle est cependant accusée par certaines associations de dresser un tableau réducteur des femmes et de masquer la réelle situation des étrangers dans le pays, notamment celle des travailleurs immigrants venus d’Asie ou d’Afrique.

Ceux ci se verraient pour beaucoup refuser tout jour de congés, l’accès aux plages, voire pour les domestiques le fait même de quitter leur résidence.

C’est ce contraste qu’a voulu mettre en lumière le collectif « Migrant Worker Task Force » en faisant à appel au réalisateur Jowe Harfouche pour réaliser ces 3 spots  :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :