Hier au 38 de la rue Marbeuf avait lieu le troisième after work de Daniel Hechter. Ces petits événements consistent en une rencontre avec une personnalité, interviewée devant un public composé de clients et de prospects de la marque.

A cette occasion j’ai pu discuter avec Loïc Lemarchand, le directeur général, et l’humoriste Gaspard Proust, invité de ce troisième épisode.

L’idée de ces after work est née du constat selon lequel Daniel Hechter peine aujourd’hui à renouveler sa clientèle et à se faire aimer des jeunes générations. Il fallait donc non seulement renouveler les collections et repositionner la marque, mais également investir la sphère digitale.  La marque compte donc sur les blogs plus que sur la presse traditionnelle pour se faire le relais de ses opérations.

« Nous n’avons pas les même moyens financiers que LVMH par exemple en termes de publicité traditionnelle, mais Internet et les blogs permettent de rebattre les cartes. »

Daniel Hechter souhaite se repositionner sur l’art de vivre. Ainsi les invités représentent chacun un aspect de ce « lifestyle ». Le chef pâtissier Christophe Michalak a donc ouvert le bal, suivi de la sprinteuse Christine Arron.

L’invité de cette semaine était Gaspard Proust,  choisi pour sa touche de provocation et d’impertinence.

Lui, qui tourne actuellement dans le premier film de Frédéric Beigbeider, ne se refuserait d’ailleurs pas un éventuel partenariat avec une marque « tant que c’est bien fait. » L’art de vivre, pour cet ancien gestionnaire de fortune devenu humoriste, c’est d’abord « l’art de ne pas trop vivre, du strict nécessaire social ».

Il aurait voulu devenir chef d’orchestre, aime le grand vin et pratique « le ressassement inutile d’idée ». Prince du pince sans rire, il est difficile de ne pas le comparer une énième fois à Desproges tant les exemples de ce type d’humour presque stoïcien sont rares dans notre pays. Lui ne veut s’inscrire dans aucune lignée, et préfère s’inspirer des écrivains qui parviennent à faire rire leurs lecteurs, car ils « dépassent leur condition » : « quand on va voir un comique, on sait qu’on est là pour rire, il n’y a plus de surprise. »

Les prochains invités des afterworks seront Philippe Manœuvre le 23 Juin, puis un écrivain à l’occasion de la rentrée littéraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :