Tout le monde nous parle de la digitalisation et bien évidement de la virtualisation des échanges.

Néanmoins, comme beaucoup, je constate que ces échanges virtuelles ne sont qu’une première étape dans la relation.

Prenons l’un des meilleurs exemples qu’il soit : les sites de rencontres, notamment MEETIC (leader incontesté de ces rencontres virtuelles); tout se passe au début en ligne, derrière un écran et un clavier, voire maintenant une webcam.

Néanmoins, il est un moment, où les deux personnes ont besoin de mettre un son sur un voix et surtout de se rencontrer I.R.L (in real live comme on dit). Cette rencontre virtuelle peut avoir lieu alors que les personnes vivent à quelques centaines de mètres l’un de l’autre ou bien au contraire à des centaines voire des milliers de km.

Mais ces personnes ont le besoin de se rencontrer, d’échanger IRL, se voir, se sentir…

L’exemple de Meetic est assez explicite. Mais concernant les ‘Révolutions du Jasmin’ qui se sont déroulées cette année, nous pouvons constater que le rôle des réseaux sociaux a été un amplificateur, un facilitateur, un booster de ces soulèvements populaires.

Auparavant, les personnes influentes mettaient des semaines à pouvoir échanger, véhiculer un message, … puis faire un constat et donc s’organiser pour se soulever (l’un des meilleurs exemples : la Révolution Française avec les Etats Généraux qui avec son organisation nationale a permis à tout un pays de se rendre compte que tous pensaient la même chose du Royaume).

Dans des cas bien moins engageant, j’ai créé les HUSH-HUSH L’APÉRO pour pouvoir passer d’agréables moments avec vous. Puis est venue les Apéritweets avec le succès qu’ont leur connaît!

Bref, nous nous parlons tous, nous nous suivons tous virtuellement… mais la rencontre est essentielle.

Rien ne vaut de vraies relations IRL pour pouvoir mieux se suivre, se parler et échanger virtuellement.

Alors voyions nous tous les 13 mai 2011 au PANAME AOC.

Lors de cet apéro, un invité spécial : l’AGENCE DAGOBERT.

Maintenant, en quelques heures, jours avec les outils de communication modernes, les peuples peuvent justement faire le constat que tous pensent la même chose, créer des événements Facebook, relayer une manifestation via Twitter (il ne faut d’ailleurs pas oublier que c’était le but premier d’un service comme Twitter).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :