L’idée de British Telecom de faire appel à l’artiste Michael Bosanko pour la promotion de son offre à Talk Talk n’a rien de créativement original.

Depuis 2 ans, le style graphique du ‘Light painting’ est un peu partout (notamment avec les campagnes françaises de Numericable).

La démarche est vraiment intéressante, car les visuels seuls ne veulent pas dire grand chose car un bon graphiste pourrait le réaliser sous photoshop. Mais ici, l’artiste est un vrai artiste de rue. Et l’ensemble de son travail a été suivi et a permis la création d’un ‘documentaire’ sur son oeuvre.

Cela permet de créer du sens, de la conversation… donc du Talk Talk! et dans un certains sens une action de guérilla marketing.

via

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :