Depuis quelques années, les bâtiments historiques en travaux ont vu apparaître des trompes l’oeil pour que les touristes puissent imaginer à quoi ils ressembles "en vrai".

L’ idée de l’ artiste Callaghan vient certainement de ces bâches, mais à l’ inverse il cherche à cacher le mobilier urbain qui est souvent très laid, pour l’inscrire dans son environnement.

Land Art ou réel collaboration avec des industriels en mobilier urbain?

joshuacallaghan_3

joshuacallaghan_2

Un concept vraiment fort, peut-être un peu moins pour les assureurs, car il néglige les têtes en l’air qui ne les verront pas…

via

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 892 autres abonnés

%d bloggers like this: